qui sommes-nous ? contactez-nous liens favoris retour à l'accueil

Max Rouquette : Extraits de l'œuvre

Le tourment de la licorne

Los mots (les mots)

Los mots son des sòus traucats.
Per jogar als osselets
ne vòle cafir ma pauma.
E ne faire gisclar son cant perdut,
ambe d’ulhauç de lusor nòva.
An delembrat çò que disián,
son tornats vèrges dins l’espandi.
Lo sòu traucat es vengut nòu.
Ne vòle faire de solelhs
e de lunas emai d’estèlas
qu’entre eles s’entrelusiràn.

Entre dos sangluts de quitarra
s’estira un sègle de dolor.

Les mots sont des sous troués. / Pour jouer aux osselets / je veux en remplir ma paume. / Et leur faire crier leur chant perdu / dans des éclairs de clarté neuve. / Ils ont oublié ce qu’ils disaient, / à nouveau vierges dans l’espace. / Le sou troué redevient neuf. / Je veux en faire des soleils / et des lunes et des étoiles, / qui s’illumineront entre elles. //
Entre deux sanglots de guitare / s’étire un siècle de douleur.

Max Rouquette, extrait du recueil Lo maucor de l'unicorn
(Le tourment de la licorne), paru aux éditions Domens

Page suivante : Estiu